C’est en l’an 2000 que Sudan membre en règle du collectif Glendouze réalise son seul album en carrière : Plan de Nègre! C’est un classique du gangsta rap revendicateur et panafricaniste du Hip-hop au Québec. Le titre en soi créa une onde de choc au sein du milieu hip-hop québécois de l’époque! Sudan était un proche de l’entourage de Gangster & Gentleman et du Roi Heenok. Ce qui se voit dans plusieurs références explicites et criminalisées de ce dernier. Sudan a travaillé avec ses collègues de Glendouze sur la réalisation de Plan de Nègre, des noms qui méritent d’être cités sont : Djasporah et Crazy Chung.

mo_9782890055667

Pour ceux qui ne le savent pas, le collectif Glendouze était composé de rappeurs, emcees et producteurs en provenance de Montréal, de New-York et de la Montérégie. Dès la fin des années 1990, Sudan s’installe en permanence à New-York, en vue d’y acquérir une expertise comme ingénieur de son. C’est là qu’il trouve une opportunité de travailler au D&D studio avec des proches de D.J Premier. À bon escient, il applique son expérience en ingénierie sonore à la réalisation du premier titre à succès de Glendouze, Corps à Corps (1997)  ainsi qu’à la réalisation de son premier et unique opus : Plan de Nègre.

back-album-sudan

Plan de Nègre est composé de quatorze titres accrocheurs. La ligne directrice de cet album rap hardcore est la conscience du Gangsta Rap revendicateur, narcissique et panafricaniste d’un hip-hopeur ayant grandi au Québec et aux États-Unis. Certains titres comme Malade, La vie est une bitch, Gigolo et Maximum évoquent clairement les rouages du banditisme, du proxénétisme et du gangstérisme. D’autres tels Obscurité et Plan de Nègre exhibent la conscience panafricaine et l’éducation afrocentrique de Sudan. Il se fait aussi partiellement moralisateur sur des pièces comme Jeune Vagabond, Fais Attention et Pusher du Rap. La fidélité à son entourage et au communautarisme sont évoqués dans des pièces collaboratives comme 6millions et Assassin sur lesquelles nous retrouvons un des patriarches du Gangsta Rap au Québec : Ninja P. Le Brigand. La fougue lyrique et le débit frustré de Sudan se démarquent avec enthousiasme et dynamisme, tout au long de cet album. Un album de Gangsta rap  unique et hétérodoxe qui marque les annales historiques du hip-hop québécois et nord-américain. C’est un L.P qui renferme une certaine mystique! Après tout, en sa carrière Sudan n’a jamais sorti d’autres produits artistiques à ce que je sache!

sudan-insert-1

Les disques Green Beret possédaient un bureau administratif sur le boulevard Queen Mary à Montréal qui ne s’y trouve plus. Une quinzaine d’année après la sortie de Plan de Nègre nous retrouvons encore des copies en ventes sur EBay et Amazon. Ce qui voudrait dire qu’il y a quand même un travail corporatif que Sudan et  ses proches continuent à faire, en termes de gestion de la propriété intellectuelle et archivistique de Plan de Nègre. Il y a quelques années un chroniqueur du 89.3 FM Montréal a osé critiquer cet album en le mettant dans une soi-disant «  boîte à wackness ».  Spécifiquement, je pense qu’il avait totalement tord de procéder à cette manœuvre. Plan de Nègre n’est pas une piètre mixtape (c.d mixé) ou une démo qui s’avère pétrifiée, après une première écoute. C’est avant tout un manifeste de la vraie conscience révolutionnaire, noire et apolitique du vrai Hip-hop hardcore,  gangsta et provocateur au Québec! Les artistes qui peuvent effectuer un album de cette trempe sont rarissimes. De plus, très peu de projets hip-hop dans ce standard ont été réalisés au Québec, au cours des 16 dernières années !

insert-sudan-2

sudan-entrevue-2000-2001

Extrait d’entrevue rarissime de Sudan issu de l’édition du mois de décembre 2000 du Magazine 24 K

 

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: