L’Historique de la scène hip-hop du quartier Saint-Michel à Montréal (le District 67 alias St-Mich) remonte, au tout début des années 1990. L’influence de la marginalisation sociale, la précarité socioéconomique et  la synergie du  gangstérisme sont des facteurs indéniables qui ont corroboré à l’évolution de la scène hip-hop de ce quartier du nord-est de Montréal. Plusieurs regroupements de rue d’allégeance Bleu (Crips) s’approprieront brièvement le rap vers la fin des années 1980. Ceux-ci étaient affiliés à des organisations criminalisées comme : le 67, CDP (Crack Down Posse) et Kraz-Brize.

josehph-ducarme

Joseph Ducarme, co-Fondateur du gang de rue 67

manuel-zephyr

Manuel Zéphyr chef du Crack Down Posse (CDP) lors de son arrestation en 2009

Dès le début des années 1990, certains jeunes voulant s’exprimer à travers la musique, la danse de rue et l’art fréquentent des OBNL du quartier Saint-Michel comme le Centre René-Goupil (CECRG), le Centre Saint-Damase et les soirées hip-hop communautaires du travailleur social Sanjoy Monel de la Maison des Jeunes de la Grande Porte. Ces emplacements  socio-récréatifs et plusieurs autres permettent à ces jeunes de s’exprimer artistiquement. Quelques formations hip-hop saint-micheloise qui se démarquent d’ici la moitié des années 1990 sont : Coalition NDL, Wolfpack, Shawn Larock,  Technical Sense, Le Ministre et surtout  Muzion !

ici1998

                           Page frontispice du Journal ICI datant du 9 avril 1998

Spike KZ Kombination Déc.1997

Entrevue accordée au Journal de Saint-Michel par Jean-Yves Roux (Spike de KZ Kombination) suite à la sortie du premier album éponyme de la formation KZ Kombination. Source: Journal de Saint-Michel 14 décembre 1997

Ces formations motiveront les jeunes du secteur Saint-Michel, Pie-IX et des environs à développer leur art dans l’underground. C’est le cas d’autres formations fulgurantes qui émergent entre 1997 et 1998 comme : KZ Kombination D.J Lovy D, Incorruptibles, Azil 67, Shamaz, Épidémie, La Réplique Tacktik, Tra-G-Die, Stoney Starr, Bullet Ghost , La Légion, Trinité, XP da X, 100% Nom,  67 Production, Skandall et la Cellule.   La réalisation de la démo de Muzion entre 1996-1997 motive plusieurs de ces groupes underground et tant d’autres à devenir plus assidus dans leur hip-hop. Sur ce  classique de Muzion  nous y retrouvons les remarquables titres : Rock On 1996, Ô Coin de ma rue, le Concept pt.1  et Riminel Imposs (Rien à Prouver). Muzion eut même l’opportunité d’offrir une prestation télévisée  à TVA en avril 1997 dans le cadre de l’émission Reddy Reddy Go du comédien Francis Reddy. Vers la fin de l’année 1997, Louben Magloire de MOFAM Entertaintment,  qui actuellement est affilié à l’administration de la compagnie de production 7th Ave records, organise des auditions pour un spectacle qu’il compte organiser au Club Zest, en date du 23 janvier 1998.

k-fex-1997

                        En date du 15 mars 1997,  Skizo Kamizol (alias Hitch Brown), membre en règle de l’Azil 67,  en arrière plan avec le manteau vert et beige. Vous pouvez apercevoir ce emcee saint-michelois accompagné des membres des formations Les Incorruptibles et Almagamate F.U.O.  Notamment, K-Fex ( Louis Fritzborg) à l’extrême gauche avec la serviette blanche, il était  membre des formations La Forteresse et Les Incorruptibles, paix à son âme! Young Snag alias Snaggashee  avec le chandail blanc est aussi en arrière plan, à la gauche de Skizo Kamizol.

Mofam 1997

Pamphlet du spectacle hip-hop du 23/01/1998 organisé par MOFAM Ent. au Club Zest

Louis-Joseph Papineau hip-hop 1998.png

Spectacle Hip-hop à l’école secondaire Louis-Joseph Papineau du quartier Saint-Michel à Montréal, en date du 25 février 1998, pour souligner la fin du Mois de l’Histoire des Noirs 98′.

Kapois & Azil 1999

Frontispice de l’édition du Journal de St-Michel avec en tête d’affiche le groupe AZIL 67. Le spectacle du groupe a été offert, dans le cadre de la  soirée rap amateur du secteur Saint-Michel organisée par l’organisme la  Maison de la Grande Porte qui eut lieu le 26 février 1998 !!!

SHAMAZZZ 1999_1.png

Intérieur de l’Édition du Journal de St-Michel du 7 mars 1998. La photo en haut au centre montre le groupe Shamaz de St-Michel nord entrain de rapper à la soirée rap amateur de St-Michel organisé par la Maison des Jeunes de la Grande Porte, en date du 26 février 1998.  La photo à droite est celle du groupe de danseuse du 67  Sexy Girl.

show st-mich mai 1998.png

Rubrique sur le spectacle de rap underground et communautaire du quartier St-Michel qui eut lieu au Centre René-Goupil le vendredi 29 mai 1998. Cet article est apparu dans l’édition du Journal mensuel le monde en début juin 1998.

k-fex-panta-zee-1024x704

La formation Incorruptible: K-Fex ( Louis Fritzborg) à l’extrême gauche, Young Snag, Pantha Zee et Myrak aka S.P.Y, en date du dimanche 14 juin 1998, en pleine performance au Gala Découverte de Jeunes Talents 1998, organisé par l’organisme  C.U.M.A.J.

Quelques groupes hip-hop du quartier Saint-Michel ( Shamaz, Incorruptibles, Shawn Larock, Friktion, Kombin Lakay et l’Azil 67)  ont participé à ce spectacle organisé par MOFAM entertaintment au club Zest,  le vendredi 23 janvier 1998.  En date du 22 février 1997 et du 15 mars 1997, le Centre d’Union Multiculturelle et Artistique des Jeunes (C.U.M.A.J) de Fritzberg Daléus organise la seconde édition du concours Découverte de Jeunes Talents 97’  à laquelle plusieurs groupes du quartier Saint-Michel s’y présentent dont Almagamate F.U.O, A.D.I.X. et KZ Kombination. En outre, ce concours motivera la formation KZ Kombination  à sortir leur tout premier album éponyme en 1997. On y retrouve les tubes à succès comme Tèt Cho, Bumrush et Mental Judo. La majorité des titres de ce projet sont produits par D.J Horg. La distribution fut assurée par Fusion III et la gérance par Jean-Yves Roux (Spike) du collectif KZ Kombination.

kombin-lakay

Pochette du premier album du groupe franco-créole KZ Kombination paru en 1997

Plusieurs autres groupes commencent à sortir des tubes qui créent des retentissements à travers Saint-Michel entre 1997 et 1999 c’est le cas de : Être ou ne pas Zêtre et Sang Pour 100 Fou à lier de l’Azil 67Skandall est tjrs dans lèl de la formation Skandall, ainsi que le titre à Saint-Michel tout le monde excelle de Bullet Ghost. Des titres à controverse sont aussi réalisés au début des années 2000, comme La Bitch d’En face du groupe La Légion ainsi que Sexe à Montréal de Sang Zavé le Koulanget. N’oublions surtout pas  les  gratifiantes apparitions de Matté-O-Mic Monsta sur divers mixtapes de rue du 67, ainsi que  certains titres provocateurs du rappeur ultra-underground Menfouben. Suite au tragique assassinat du rappeur K-Fex membre fondateur de la formation Incorruptibles et du collectif Forteresse ; des projets visant à une meilleure cohésion collective et socio-territoriale du quartier Saint-Michel voient le jour. Des projets artistiques remarquables sont les suivants : l’album Population hip-hop Saint-Michel produit par le Cirque du Soleil en  juin 2000, le mixtape 6-7 Up  de D.J Maaes  réalisé à l’automne 2001, ainsi que la compilation District 67 de Larock l’Instigatt réalisé à l’automne 2002.

tragdie

popstmich2

Un fanzine en noir et blanc de deux pages,  Magazine 7, promotionnant uniquement la scène hip-hop du quartier Saint-Michel est réalisé entre 2001 et 2002 par la formation Azil 67 et D.J Dave de Nappy Heads Records. S-Cro (Randy Raymond) de la formation Trinité en assure l’infographie, par sa compagnie Loonix Design . Cette compagnie infographique réalise des pochettes d’album et de mixtape de la fin des années 1990 au début des années 2000, pour les artisans et entrepreneurs hip-hop du secteur Saint-Michel et du milieu artistique québécois. Le C.I.D du collectif KZ Kombination en profite pour sortir sa ligne de vêtement VFK Clothing vers 2001. Cette entreprise entrepreneuriale et incorporée produit encore des vêtements en 2016. Pour ceux qui ne le savent pas, l’acronyme VFK signifie (Vagabond Full Kob)!

image

Logo de VFK ( Vagabond Full Kob)

kz-kombinn

Pochette du second album de KZ Kombination  TIME LAN CHANGÉ paru en l’an 2000

magazine-7-2001

Page frontispice du Magazine 7, un fanzine hip-hop   de rue du quartier Saint-Michel concrétisé par l’Azil 67 et DJ Dave de Nappy Heads Records en 2001. Le magazine est paru à trois reprises, entre janvier 2001 et janvier 2002

magazine-7-interieur

Intérieur de l’édition de décembre 2001 du Magazine 7

magazine-7-endos

Endos du Magazine 7, affichant les publicités de D.J Dave, de l’album le commencement du rappeur Moun Fou et la carte d’affaires du rappeur/coiffeur  Black Sun Kamal originaire d’Ottawa mais résidant le quartier St-Michel (Montréal), depuis la fin des années 1990.

friktion-1

Pochette de l’album Facile à dire de Friktion de KZ Kombination paru en mars 2002

friktion4

  Endos cartonné de l’album Facile à dire  de Friktion

spike-inside

Extrait de la bande-dessinée se trouvant à l’intérieur de la pochette de l’album  Facile à dire  de Friktion réalisé en 2002 . Ce fut la première fois qu’une b.d était insérée à l’intérieur de la pochette d’un album de hip-hop québécois!

HOLLYHOOD  tube mythique et à succès du duo Murda Dem (formellement Trinité) réalisé en 2003. Le duo était formé de S-Cro (Randy Raymond) et Stony Starr deux anciens membres de la formation Trinité qui comprenait aussi le emcee Matté-O-Mic Monsta.

 

 NDL COALITION, formation hip-hop de St-Michel (Montréal) formée au début des années 1990 

ndl-coalition67

Intérieur de la pochette du seul et unique album de  NDL Coalition réalisé en 2002

ndl2

Au cours de la moitié des années 2000, la scène hip-hop de Saint-Michel se redessine et    plusieurs groupes revendiquent un rap axé de plus en plus sur le gangstérisme. Ce qui diffère cette scène de celle des années 1990 qui mettait plus le cap sur le rap lyrique, dénonciateur, sociologique et par moment socio-récréatif. Plusieurs artistes émergeant vers 2005-2006, se démarquent quand  même par leur contenu substantiel comme : 7th ave Boys, Cuz Style, Joe Cool, Ramsès Le Pirate, Hustlers, Bilo da Kid,  Devislih, Boss KenDog,  Fuccè et Sadik. D’autres artistes tentent de maintenir une authenticité dans le rap dénonciateur, sociologique et conscientisant des années 1990 et début 2000 comme le groupe Squad 1804  formé de Shooboo Makandal (KZ Kombination) et S.P.Y Myrak (Incorruptibles),  6000 Hommes, Méco d’Art , Arsenal, Parano (Major Leagz), et Jacobins Noirs.

 

XP da X (alias XPress) vétéran du rap anglophone de St-Michel (Montréal). Il a grandi aux États-Unis et à Vancouver (Colombie-Britannique); avant de s’établir au Québec au cours de son enfance. Il a impacté le milieu du hip-hop anglophone de St-Michel et de Montréal ,dès la fin des années 1990, et ce en participant à des projets comme Souljah Story (2000) et 6-7 Mixtape vol. 1 (2001).   XP da X est un des fondateurs de 67 PRODUCTION ainsi que 1WAY Production. 

 

xpxpress1

Mixtape The Good Intention in Da Bad Way de XP da X (aka XPRESS) réalisé en 2006

xpxpress2

 

 

bilothekid0

Pochette de la mixtape Hood Classic vol.1 de Bilo da Kid réalisé en 2006

bilothekid1

Hood  Classic vol.2  de Bilo da Kid réalisé en 2007

Stony Starr fondateur des formations Trinité et Murda Dem. Il est aussi un des pionniers du rap ragga au Québec. Par dessus-tout, le premier artiste reggae urbain, professionnel  et commercial originaire du quartier St-Michel à Montréal (67 District).

 

 

 

jasonx

Mixtape  le Grand Journal du rappeur Jason X

jasonx2

squad-1804

Mixtape maison de Squad 1804, groupe regroupant Shooboo Makandal (KZ Kombination) et Myrak S.P.Y ( Incorruptibles). Ce projet fut réalisé en 2002 par Joe B.G (R.I.P)

parano67

Mixtape maison de Parano 67 membre du groupe Major Leagz entre 2006-2007. Parano a effectué des études en technique de travail social lorsqu’il fut au Cégep. Il a obtenu un DEC en technique de travail social, il y a de cela près d’une dizaine d’année.  Il gagne actuellement sa vie dans ce domaine ,tout en s’investissant de manière partielle dans le hip-hop.

 

Le rappeur Homeboy  qui fut présent sur la compilation Population hip-hop Saint-Michel (2000) acquiert une grande popularité vers la moitié des années 2000. En 2006, sous le nom de chanteur QBanito, Homeboy lance le méga titre à succès : Maria ! Celle-ci se retrouve sur son premier album Partir qui sort en date du 28 mars 2006 sous  Les Disques Tox Records. Entre 2002-2006, Sampol Boss (Samuel Stiverne) membre  du collectif KZ Kombination participe comme acteur à plusieurs films de cinéastes haïtiens de Montréal tels Jeunesse dans l’Ombre et Quartier sans issue.

qbanito

96908_310x459

Le documentaire Au nom de la mère et du fils de la réalisatrice Maryse Legagneur et présenté par l’ONF (Office National du Film) en 2005, met en vedette les hip-hopeur du quartier Saint-Michel : 6000Hommes, Le Voyou et partiellement les emcee’s  Kapois Lamort (Jacobins Noirs) et Jason X (de la formation Arsenal). Ce documentaire est acclamé à l’échelle internationale. Il est diffusé aussi à La TOHU devant des milliers de spectateurs et la gouverneure générale de l’époque l’honorable Michaëlle  Jean.  Le très controversé e.p de gangsta rap socio-politique Le Côté Noir du Québec réalisé par le Voyou sort  en 2006. Jason X réalise son mixtape de rue : Le  Grand Journal entre 2007-2008.  Il est un des seuls rappeurs d’origine italo-québécoise du quartier Saint-Michel à avoir eu une certaine renommée, au cours des années 2000.

Entre 2005 et 2006, Jean-Yves Roux (anciennement Spike de KZ Kombination) multiplie ses projets avec sa compagnie de distribution artistique CLOVYS ent. De ce fait, il s’affilie avec les propriétaires des magazines hip-hop Unistar et Vibe Plus vers 2006 et 2007.  Monsieur Jean-Yves Roux assure aussi par CLOVYS la distribution des albums King City de King et  la mixtape-album Propagande Américaine du Roi Heenok.   En 2009, Jean-Yves Roux propose un méga projet CLOVYS T.V devant être la toute première chaîne télévisée hip-hop et urbaine au Québec.

En 2005, l’émission GBC Radio diffusée sur les ondes du 102.3 FM Montréal est concrétisée ,par des entrepreneurs hip-hop du quartier Saint-Michel. Par conséquent,  on y voit une extrême promotion des groupes en provenance du 67. De surcroît, l’équipe administrative de GBC Radio démarre un mouvement à connotation socio-artistique qui se nomme le Stop Rancing movement .  L’émission GBC Radio prend fin vers 2009 . En 2016 GBC Radio annonce sa restructuration et son retour. Désormais, vous pouvez syntoniser cette émission sur le web à l’adresse suivante :  http://fouzoradio.com/programs/gbc-radio-7

De son côté, le Centre Drop In 18-30 ans du quartier Saint-Michel sous la supervision de la travailleuse sociale Mai Tran organise des activités pour les jeunes passionnés par la culture hip-hop. Kapois Lamort et ses associés de Production Noire y donneront des ateliers théoriques sur l’histoire du hip-hop entre 2008 et 2009. Au printemps 2006, Snaggashee (Young Snag) un des membres des Incorruptibles réalise son premier projet, un mixtape commercial produit par C.R.E.A.M Skad production et animé par D.J Kayslay des États-Unis. Entre 2008 et 2011, Young Snag réalise deux gros vidéoclips mettant l’emphase sur la collectivité artistique dans le rap de secteur montréalais soit : 67 Money et Wilfrid Laurier (remix).

snag-mixtape

snag2

De manière ex nihilo, Imposs membre fondateur des formations Wolfpack et Muzion concrétise avec Narra membre des groupes  X-Horde et Miccalauréat le mixtape: Moi et Moi. Ce qui  crée une condition sine qua non, pour la réalisation de son premier album commercial, Mon Poing de Vue, qui parait à l’automne 2007. Ce projet s’écroule à plus de  6000 exemplaires vendus en magasin. Une grande réussite  dans une période où l’industrie du disque commence à se redéfinir au Québec. Souvenons-nous qu’en 1999, il conçut le succès Mentalité Moun Morne : Ils n’ont pas compris avec Muzion. Il en est suivi du respectable J’Rêvolutionne en 2002.

muzion-2002

Muzion en page fronstipice du Journal ICI en novembre 2002,  à la veille de leur  second album  JRÊVOLUTIONNE

La grande dame du District 67, Jenny Salgado (J-Kyll) réalise le très éclectique et apprécié Et Tu te suivras au début de la décennie 2010.  Il contient les succès : Spit White, Africa, Entrée dans le jeu, L’enivrance de l’eau (Restons calmes), Is this what you call love et Stockholm.

Jenny-Salgado

De son côté, le parrain administratif du hip-hop à Saint-Michel, Larock l’Instigatt réalise les projets Miccalauréat I , District 67  et MICC2  entre 2001 et 2006. Ce pionnier du rap du nord-est de Montréal mais plus spécifiquement de Saint-Michel avait une vision très corporative du hip-hop de rue. Une vision qu’il voulait transmettre dans son tout premier album Prochain Millionnaire. Malheureusement, il décède en date du 27 décembre 2011. Ce décès impactera la scène hip-hop saint-micheloise, déjà meurtrie par quelques décès. Rappelons que celle-ci fut touchée par l’assassinat de K-Fex survenue en avril 2000 et de la mort tragique de Zee arrivée en mars 2007. Les deux artistes étant des membres fondateurs de la formation Incorruptibles. Malgré tout, le début des années 2010 semble amener plusieurs opportunités au Saint-Mich!

Randy Raymond, le rappeur S-Cro,   connait un succès pop au sein des radios commerciales du Québec comme CKOI et NRJ grâce au succès faramineux des tubes : Burn Up it , Famous en collaboration avec Audio Playground et surtout de Revolver ! Ce dernier sera classé à la première place du BDS, palmarès radio québécois et canadien, pendant près d’une vingtaine de semaines. Son album R  est réalisé en date du 18 mai 2011. Il sort sous la compagnie HLM Records mais est distribué par Sony Records. Au cours de cette même période, Randy Raymond en profite pour conclure son baccalauréat par cumul en administration à l’Université du Québec à Montréal(UQAM). Il en est de même pour Kapois Lamort qui finalise son baccalauréat en Histoire à l’UQAM à la moitié du printemps 2011, tout en poursuivant des études dans le domaine de l’andragogie.

Vers la moitié des années 2010, plusieurs artistes qui effectuèrent un rap de rue très criminalisé et illicite dans le quartier Saint-Michel prennent une grande éclosion professionnelle. En 2015, Sadik sort son tout premier album Liberté d’Expression au sein de la maison de production Explicit Records. Ce projet est bien reçu par le milieu hip-hop du Québec. Il en est de même pour son second opus, Réincarnation qui sort en mars 2016.

Son grand-frère et vétéran du hip-hop saint-michelois, Bullet Ghost réalise son tout premier album en carrière, Comme dans un Rêve sous les disques BBT en juin 2016.  Quant à Fuccè, il sort le très apprécié Ça vient du Cœur en fin août 2016.  Ces trois hip-hopeurs du quartier Saint-Michel (Saint-Mich) sont très connus à l’échelle de la province québécoise. Ce qui est le contraire de plusieurs formations hip-hop des années 1990 et 2000 qui arrivèrent à peine, à faire des spectacles à l’extérieur de Montréal.

bullet-ghost

Le rappeur de Saint-Michel  Bilo da Kid, membre fondateur des formations 7th ave Boys, N.P et Hustlers  effectue un faramineux retour dans le milieu hip-hop canadien et québécois vers la fin de l’été 2014. Ce dernier fut incarcéré entre 2007 et 2014. Plusieurs de ses fans qui se sont procurés ses mixtapes Hood Classics vol.1 & 2 au cours des années 2000 n’ont pas été déçus de son très consistant Out On Bail réalisé à l’automne 2014. Il en est de même pour Apologize later sorti en 2016. Tous sont disponibles sur www.bilodakid.com, une plate-forme promotionnelle  7th ave Records.

Essentiellement, 7th ave Records est une des seules compagnies de réalisation artistique hip-hop à produire exclusivement des artistes du quartier Saint-Michel de manière corporative et professionnelle, en cette moitié des années 2010. Actuellement, la relève de la scène hip-hop du quartier Saint-Michel est visualisée dans des artistes fulgurants et trap du  Saint-Mich  comme : JTReal,  Izzy-S, M.C K, Dr. Kerm, les membres du groupe rap féminin Strange Fruit. Plusieurs de ces jeunes hip-hopeurs cumulent des centaines de milliers de visionnements pour leurs divers vidéoclips présents sur YouTube.com !

Les tubes Jugg , Bando et R.E.A.L de Izzy –S ont beaucoup fait parler, entre 2015 et 2016. Suite à son incarcération, M.C K devrait produire d’autres  titres à tendance hardcore et trap. Les adolescents et les jeunes délinquants de Saint-Mich s’organisent en créant de nouveaux mouvements comme celui du 2nd avenue qui semble être influencé par la mouvance structurelle du 7th ave Boyz des années 2000. Le groupe JTReal est directement affilié  au 2nd Avenue ainsi qu’au collectif 67THEMOUV. Ce qui apparaît dans leurs vidéoclips JTBitch, Sfr et TRAFFIC. Plusieurs vidéoclips de la nouvelle génération de rappeurs et trappeurs du Saint-Mich des années 2010 sont réalisés par la compagnie de vidéographie Touchemoipas.

Nous ne pouvons passer sous silence plusieurs artistes se démarquant aussi dans l’art visuelle, le graphisme et l’expérimentation artistique comme : Maliciouz Urban Artist et Jean-Pierre Limoges. L’innovatrice et hétérodoxe artiste Maliciouz possède l’enthousiasme de son frère Le Voyou décédé en 2014. Tout comme ce dernier, elle est très intrépide et fonceuse. Ce qu’elle démontre dans ses diverses peintures qui font d’elle une artiste de renommée internationale. Sur ce, je vous invite à visiter son site web corporatif www.maliciouz.com .

maliciouz

La remarquable et grandiose Maliciouz Urban Artist

Ces peintures ont été exposées dans plusieurs emplacements de renom comme le Musée des Beaux-Arts de Montréal ainsi qu’à la Place-des-Arts lors de l’exposition visuelle commémorant la vie du grand Oscar Peterson. Maliciouz est est une des plus grandes artistes d’art visuel du 21ième siècle. Elle une bénédiction pour le quartier St-Michel (Le District 67). À nouveau, je vous recommande une visite sur son portail web www.maliciouz.com . De son côté, Jean-Pierre  Limoges nous a offert l’excellent projet Lounge urbain, électronique et expérimental intitulé : Saint-Michel. Ce projet concrétisé en 2008 a été acclamé par l’ADISQ.  Pour plus d’informations à propos de Monsieur Limoge, je vous suggère de consulter son site web : http://www.studiojpl.com/ .

stmichlounge1

jean-pierre-limoge

Jean-Pierre Limoge, artiste électro- urbain  et ingénieur de son originaire du quartier Saint-Michel à Montréal

stmichlounge2

stmichloung3

Comme vous pouvez l’apercevoir la scène artistique et hip-hop du quartier Saint-Michel d’aujourd’hui est aussi florissante et active qu’il y a 20 ans. Plusieurs jeunes adultes et adolescents qui fréquentent les écoles du quartier comme Louis-Joseph Papineau, Gabrielle Roy et François Perreault développent de jour en jour leur hip-hop d’une manière très créative. Qui sait? Probablement que la prochaine superstar  mondiale  émergera du St-Mich67,  au cours des prochaines années!

 

LE DISTRICT 67 DES ANNÉES 1990-2000

district-67-album-inside

LE DISTRICT 67 DES ANNÉES 1990-2000

district-67-album-inside2

 

 

Pour plus d’informations sur l’Historique du rap de Saint-Michel (Montréal)

procurez-vous l’ouvrage

LES BOSS DU QUÉBEC: R.A.P DU FLEUR DE LYSÉE sur www.lesbossduquebec.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: