À l’approche de la Toussaint  et de la Fête des Morts 2017, l’équipe administrative de KapoisLamort.com et Prod Noire Corpo Média;  vous présentent un résumé succinct de l’évolution du Gore Rap mieux connu sous le terme historique de Horrorcore . Ce résumé est issu d’une étude très exhaustive et laborieuse sur ce style musical hip-hop qui fut réalisée en mars 2014 sur le site www.prodnoireallstar.blogspot.com .

Le Gore rap relève du côté occultiste et métaphysique de la culture hip-hop. Plusieurs hip-hopeurs pratiquant ce style sont souvent stigmatisés, marginalisés et stéréotypés. De plus, cette stigmatisation et marginalisation provient parfois de soit-disant «  puriste de la culture hip-hop ». Une forme de purisme qui a par moment maintenue une forme de stagnation au sein de la culture hip-hop. Il est indéniable que le Gore rap (le Horrorcore) ait contribué à l’innovation de la musique contemporaine et urbaine de la fin du 20ième siècle jusqu’à aujourd’hui. L’Historique du Gore rap remonte exactement à la fin des années 1980 en Occident.

Une des figures de proue du mouvement fut The Flatlinerz  avec leur unique projet U.S.A (Under Satan Authority) produit paradoxalement par la compagnie Def Jam. Il faudra attendre la moitié des années 1990 pour que le Horrorcore prenne son assaut commercial au plan mondial. Les ambassadeurs de cette commercialisation seront les membres du groupe mythique The Gravediggaz. À l’origine la formation fut composée de (4) individus : Rza (membre en règle du Wu-Tang-Clan), Poetic the Grymreaper ( membre du groupe Brothers Grym), D.J Prince Paul ( membre du collectif Steatsosonic) et Frutkwan ( membre du collectif Steatsasonic). La particularité The Gravediggaz sera sa richesse expérimentale au plan musical ainsi que son grand degré d’intellectualisation lyrique. Le premier album de cette formation Niggamortis: 6 Feet Deep sort en 1994. On y trouve des titres des plus schématiques et créatifs au niveau de l’esthétique musicale lugubre et funeste : 1-800 SuicideDiary of a Madman, Bang Your Head et 6 Feet Deep . Un second album intitulé The Pickle, The Sickle  and The Shovle est réalisé en 1997.  Ce dernier contient les morceaux mémorables tels: The Night The Earth Cried12 Jewelz, Unexplained  et Pit of Snakes  .

Mise à part  The Gravegiggaz, plusieurs autres groupes et artistes ont joué un rôle déterminant dans le développement du Gore Rap «  Horrorcore »  lors des années 1990 aux États-Unis. Des figures indéniables liées à ce développement sont des emcees tels ; Brotha Lynch Hung, Ganxta N.I.P. et Esham en outre.  Notamment, Brotha Lynch Hung et Esham ont été vus comme des rappeurs essentiels dans la diffusion underground du Gore Rap au tout début des années 1990. Cette diffusion apparaît dans le style de ces deux rappeurs effectuant un Gore Rap très descriptif et thématique. Brotha Lynch Hung s’est souvent adonné à des analyses anthropophagiques et psychotiques,  à travers ses lyriques.  Ce que nous retrouvons dès son premier album Season of Da Siccness. Ces analyses particulières de Lynch Hung se poursuivront à travers plusieurs projets de sa discographie . Ainsi nous mentionnons certains de ses albums percutants  : Loaded, Mannibalector et Anthropophagy . Originaire de Détroit, Esham est une figure du rap sadique, obscurantiste  et funeste. Ce belligérant du horrorcore est une figure très influente pour plusieurs artistes : D12, King Gordy, Eminem. De plus, Esham à non seulement été  influent en tant qu’artiste pratiquant le Gore Rap mais aussi en tant qu’entrepreneur; s’adonnant au principe de l’occultisme pratique et productif émanant de la culture Hip-Hop.

En réalité le Hip-Hop occulte renferme des styles de rap tels: le Gore Rap mais alloue grandement une place centripète à la philosophie métaphysique, le mysticisme, la para-psychologie et une hygiène holistique axée sur certains principes spiritualistes. Certains ouvrages et documentations  tels : Hip-Hop Decoded ( 2005) rédigé par Black Dot et A.A. Rasheed « The Currency of Metaphysical Hip Hop » relatent de cette influence occultiste dans le Hip-Hop.

NB: Pour en savoir davantage sur l’évolution chronologique du Gore Rap et du Horrocore, visitez le lien qui suit :

http://prodnoireallstar.blogspot.ca/2014/03/le-gore-rap-horrocore-et-le-hip-hop.html

 

Leave a Reply

%d bloggers like this: