Qui était Leo Withnol Bertley? C’était un éducateur et un homme d’affaires noir illustre du Québec. Il nait le 21 mai 1934 à Pointe-Pierre (Trinité-et-Tobago).  Il est le plus jeune de quatre enfants issus d’une grande famille d’ingénieurs mécaniques. Leo Withnol reçoit son éducation primaire à la St. Benedict’s Prep School and Presentation College. Dès sa tendre enfance, ses parents instaurent en lui un amour pour l’histoire des noirs dans une perspective panafricaniste et afro-centrique. C’est en 1954 que Leo. W Bertley immigre au Canada. En 1957, il obtient un baccalauréat en Art axé sur les études anglaises, latines et sociales. Bertley poursuit ses études universitaires à Sir Georges Williams, il y obtient un baccalauréat en sciences en 1960. Leo W. Bertley étudia au département de pédagogie de l’Université de Montréal au début des années 1960. Il reçoit une maîtrise en éducation de l’Université d’Ottawa en 1963. Quelques années plus tard, il recevra une maîtrise et un doctorat en Histoire de l’Université de Concordia. En 1970, il reçoit une certification de classe A en enseignement décernée par le  gouvernement du Québec. En cette même période, Leo W. Bertley participe à la concrétisation du Black Board of Education du Québec, il en sera même le directeur. Au début des année 70, il devient le tout premier enseignant noir à professer au Cégep  Vanier (Vanier College). Il y sera professeur d’histoire et de sciences sociales. Il est grandement admiré par ses étudiants qui lui donnent le surnom The Bertz. Sous peu, il concrétise sa maison d’édition, Bilongo Publishing; en l’honneur de son grand-père Pa Bilongo, un des derniers descendants de la tribu Ife Yoruba qui s’établit à Trinidad, vers la fin des années 1850.

À travers sa maison d’édition Bilonga Publishing, il concrétise les ouvrages suivants: Black Tiles in The Mosaic (1974 and 1975), An historical calendar of the African Canadian; Montreal Oldest Black Congregation: Union Church (1976)Canada and its People of African Descent (1977), A pictorial history of the African Canadian from pre-colonial Africa to the present time, and This Noble Apostotic Work: The Presentation Brothers in the Caribbean (1998). Le Dr. Leo  W. Bertley est considéré comme un patriarche dans le domaine du journalisme noir à Montréal et au Québec. Ce qui qui s’explique par son implication dans la concrétisation du Afro-Can, le tout premier journal communautaire et pancanadien concernant les communautés noires. Entre 1981 et 1994, le journal Afro-Can fut constamment publié, à tous les deux mois. Dr. Leo Bertley et sa femme June Miller Bertley étaient impliqués dans la réalisation du Da Costa-Hall Education Project et du Quebec Board of Black Educators (QBBE).

bookcover

Vers la moitié des années 1980, le couple concrétise la toute première école panafricaniste et afrocentriste du Québec et du Canada : The Garvey Institute of Montreal (l’Institut Marcus Garvey de Montréal). Monsieur Bertley décède du cancer en date du 6  décembre 2006 à l’âge de 72 ans. Suite à son décès, plusieurs éloges et réalisations ont été concrétisées. Nous pouvons mentionner cet excellent article « The Bertzco-founded Black Board of Education » rédigé par le journaliste Alan Hustak pour la Gazette de Montréal, en date du 9 décembre 2006. Essentiellement, l’héritage intellectuel et académique de Dr.Leo W.Bertley fut maintenu dans un programme de bourses d’étude qui fut présent sur le site web www.garveyinstitute.org (actuellement inactif). Pendant plusieurs années, l’archivage des informations du Dr. L.W Bertley liées aux recherches anthropologiques sur l’histoire des Noirs du Canada ont été maintenues au siège social de l’Institut Garvey de Montreal ( Garvey Institute) dont le case postal était P.O. Box 119, Station St. Laurent, Saint Laurent, QC, H4L 4V4

leo-bertley-jeune

                                     Dr.Leo Withnol Bertley, lors des années 1970 et 1980

Les fils du docteur Bertley,  Frederic Bertley et Albert Bertley sont très reconnus et respectés pour leurs divers engagements professionnels. Spécifiquement, Dr.Frederic Bertley a gradué de l’Université McGill en obtenant un Baccalauréat en physiologie et en mathématiques en 1994. Il obtint aussi un doctorat en immunologie en 1999. Entre 2000 et 2003, il s’impliqua dans un département de niveau post-doctoral pour la recherche d’un vaccin contre le VIH, et ce au à la  Harvard University Medical School and the Children’s Hospital à  Boston (Massachusetts, U.S.A). Le Dr.Frederic Bertley a publié diverses documentations scientifiques en anglais dont : the Journal of Immunology,Nature of Medicine, Diagnostic Microbiology & Infectious Disease et  the Pediatric Infectious Disease Journal. Frederic Bertley a aussi co-écrit les monographies suivantes:  Absence of Immunologic Injury Following Hgh titer Vaccination in the Sudan, From West Philly to the White House: The Story of the Franklin Institute’s Partnership for Achieving Careers in Technology and Science (PACTS) ainsi que The Power of 3 Months: The Positive Impact of a Basic Science Research Internship of Underrepresented Minority Students. En 2013, le Dr.Frederic Bertley offrit une très belle entrevue scientifique au réseau The History Makers. 

bertley_frederic_wm

                                                                  le Dr. Frederic Bertley

                             http://www.thehistorymakers.com/biography/frederic-bertley

                             https://www.fi.edu/scientists/frederic-bertley-phd

Il est vrai que Dr. Leo Withnol Bertley est décédé,  il y a de cela une décennie. Cependant, son âme révolutionnaire restera à jamais dans la psyché des vrais révolutionnaires radicaux issus des communautaires noires du Québec et du Canada. Dr. Léo Withnol Bertley était à 100% la version canadienne et québécoise du grand Marcus Mosiah Garvey!

 

 

 

Pour des informations complémentaires, n’hésitez pas à envoyer un courriel à l’adresse courriel suivante: garvey@qc.aira.com

Leave a Reply

%d bloggers like this: